Logo de MUSIC TUBES SERVICES

MUSIC TUBES SERVICES

Philippe Blanco

Philippe Blanco, dirigeant de MUSIC TUBES SERVICES

UN METIER DEUX PASSIONS

Le métier , la première passion ;  L'électronique.

 

C'est en 1972, lors des vacances, que Philippe Blanco découvre ses premiers tubes électroniques, regardant son cousin, alors électronicien, réparer une TSF sortie d'un grenier. Assemblage extraordinaire et complexe qui a fait naître en lui la « Passion Tubes ». Ensuite, il a fallu attendre le dur été 1976 pour qu'il dépanne son premier amplificateur à tubes, un push-pull d' EL84 sur transformateur TU101 Audax.

Sa formation fut complétée  par des études en l'électrotechnique, et, pour finir, en l'électronique. Grâce aux  diplômes  obtenus dans ces  diverses branches  techniques, Philippe Blanco créa,  le   1 Mai 2011 , "MUSIC TUBES SERVICES".

Une carrière technique bien remplie.

-  2 ans de mise au point et réparations de machines à laver industrielles.

-  5 ans  de dépannage des installations  électronique industrielles.

-  1 4 ans de maintenance d'installations industrielles dans une  grosse société nationale. (*)

-  10 ans de laboratoire électronique. (*)

-  10 ans de contrôles et dépannages d'appareils de mesures en laboratoire de métrologie. (*)

   

     (*) : Dans la même société.

Les deux autres passions ; Le Son et la Musique....

La Radio.

1980.  Son frère se fait interviewer  dans la première "radio libre" de Tours  : "Radio Galaxie".

En rentrant à la maison le soir, il dit à Philippe : "Cette nouvelle radio rencontre des problèmes techniques, c'est une association, ils n'ont pas de gros moyens et je me suis permis de leur dire que tu viendrais les dépanner bénévolement....Merci Pascal !

Dès ce moment, tout devient "Logique". Philippe se présente donc dans cette station, rue des Bordiers et fût accueilli dans une ambiance très sympathique. Une fois les diverses réparations effectuées , l'équipe lui proposa de devenir membre du bureau...Ce qu'il accepta volontiers.

Rock et Hard Rock.

1981.  Un créneau horaire vient de se libérer le vendredi de 20h à 22h. L'équipe, demanda à Philippe s'il avait une idée pour combler ce grand vide.

Philippe proposa de  faire une émission sur le Rock et le Hard Rock, l'équipe accepta.

Les groupes de la région.

C'est à cette époque que Philippe, magnéto de reportage sur le dos, enregistra et  interviewa de nombreux groupes de Rock de la région. Ils seront tous invités au studio pour présenter leur formation  et débattre ainsi de leur passion.

Le titre de l'émission était "Feu Vert", non non, ce n'était pas  une émission sur les  modèles de véhicules automobiles de dernière génération, mais bien une émission de Rock et Hard Rock !!!  C'était tout simplement , "Feu Vert "pour mettre le feu sur les ondes !!!

On pouvait y écouter les groupes internationaux ;  Uriah Heep, AC/DC, Bon Jovi, Scorpions, Europe, Trust, Iron Maiden, Def Leppard, Blue Oyester Cult, Judas Priest, Motör Head, Van Halen, Kiss, Ozzy Osbourne, Gun N'Roses et bien d'autres encore...

Parmi les groupes tourangeaux interviewés il y avait ; Roxy Minette, Bloodshot, Silk Gloves, Foutre, Raticide, Alan Jack, Nicolas Cruel, Kéko Bravo, Bocal 5, Aspirine, Les Cougars, Patrick Baricault, X-Ray Pop, Hexal, Delphine et les Hommes, Mitch Richard Band...

Cette émission était préparée par Christophe Dreneau, Jean-François Charrier et Philippe Blanco.

Local de "Radio Galaxie"
Encodeur stéréo et émetteur 1000W à tubes
Antenne de "Radio Galaxie"

La station était bien aménagée à l'intérieur, mais l'extérieur était un peu austère, de par la structure du bâtiment il y avait deux garages jumelés.

La station était équipée d'un pilone FM et d'un émetteur à tubes de 1000W. Le rayonnement était de 100 Kms environ.

Selon les conditions atmosphériques les émissions pouvaient atteindre Orléans au Nord, Les trois-Moutiers, voir Thouars au sud. Cet émetteur resta opérationnel jusqu'à la fin 1981, quand fut voté  la loi gérant les "Radios libres". Loi du 9 novembre 1981 qui prévoyait des dérogations au monopole d’Etat pour les radios locales privées associatives.

L'émetteur fût donc remplacé par un appareil de 400W réglementé. La portée en était limitée à Tours et son agglo.

Le dernier émetteur de la station fût récupéré par Radio Béton.

Radio GALAXIE.

L'encadrement de groupes locaux

L'encadrement de groupes locaux.

C'est en faisant des reportages  concernant les  groupes tourangeaux, que Philippe Blanco se lie d'amitié avec les membres de la formation "BLOODSHOT". (Hard Rock Tourangeau)

Ceux-ci lui demandent de se joindre à eux pour les encadrer....Philippe accepte. Cette riche aventure  commença en 1981 pour se finir en 1983 en laissant d'excellents souvenirs.

Philippe aida aussi l'autre groupe de Hard Rock tourangeau ; SILK GLOVES. Un lien unissait les deux groupes ; Les frères Canonici. Marc-Antoine était le chanteur de Bloodshot et Patrice le chanteur de Silk Gloves.

A l'époque Bloodshot répétait dans la salle de conférence d'une grande compagnie d'assurances au Granges Galand de St Avertin, très confortable mais pas très pratique. Il fallut donc trouver un local pour répéter d'une façon définitive.

La salle de répétitions

La salle de répétitions

La salle de répétitions.

C'est en 1983 que Philippe Blanco trouve un bâtiment du domaine communal de Tours pour y implanter, dans un premier temps, une salle de répétitions, fonctionnelle la même année.

Une deuxième salle voit le jour en 1986 grâce au  dynamisme de Jérôme Trichard et de son ami Richard, qui se sont énormément investis dans ce projet. (Jérôme était à l'époque  guitariste de  Silk Gloves au coté de Daniel Gazeau).

Cette salle fut opérationnelle de 1986 à 2000 et  accueillit  plaitore de groupes tourangeaux.

Philipe avec un JCM800 en 1982

Philippe avec un de ses premiers achats pour Bloodshot : Deux triple-corps Marshall JCM 800

Photo prise dans le hall d'acceuil de la compagnie d'assurance en 1982.

Salle de répétitions du Studio Gaumont à TOURS en 1999

Un coin de nostalgie pour tous les musiciens tourangeaux qui ont répété dans cette salle ...

Le studio d'enrregistrement

Le studio d'enrregistrement.

1987.  A la demande des groupes répétants dans la nouvelle salle, Philippe décida de créer un studio d'enregistrement. L'arrangeur du studio était un guitariste extra-ordinaire et plein d'humour, bien connu du milieu musical tourangeau des années 70-90, François Jagût, malheureusement décédé en avril 2017.

Ce studio prit le nom "Les Quatres Chemins" jusqu'en 1988 date à laquelle il fut baptisé "Studio Gaumont" (Rue Léon Gaumont) jusqu'en 1990, date de sa fermeture. Seul, le studio de répétitions fonctionnera jusqu'en 2000, date de la disparition du bâtiment,  pour y implanter le nouveau rond-point sur l'avenue Maginot (au niveau du magasin "Spot'Light).

Un break dans la vie musicale locale.

A partir de 1997, Philippe se retire de la vie musicale locale pour s'occuper de sa famille. En 1998, il devient membre de l'association de radio anciennes «Rétro-phonia».

En 2004, il est acteur de la création de l'association «Radiofil», dans les locaux de Radio France, à Paris, ainsi que de la  dissolution de Rétro-Phonia et de l'A.E.A.

Radiofil : (2500 Adhérents), Association nationale d'amateurs et collectionneurs de TSF et  d'appareils de reproduction sonore.

Le retour dans le milieu musical .

Les enfants ont grandis, et c'est le 1er Mai 2011, que Philippe  lance "MUSIC TUBES SERVICES", qui a pour vocation la réparation d'amplificateurs à tubes de scène et de salon.  Un retour aux sources, puisqu'il exerçait déjà cette activité pour le Show Biz de Paris, de passage à Tours, lors des grands concerts des années 80-90.

Aujourd'hui, il apprécie de recevoir de nouveaux clients qui, parfois, ne sont que d'anciens jeunes musiciens ayant travaillé avec lui...il y a trente ans déjà...

La scène , c'est bien, mais la Hi-Fi aussi...

Philippe, doit son immersion dans le monde de la Hi-Fi, à un ami qui tenait  un magasin-auditorium, à Tours jusqu'en 1993.  Ils étaient souvent ensemble et certains importateurs  les croyaient "Co-gérants" du magasin.

Il est à noter que  les deux amis ont été reçus de façon "Royale" au salon du son 1989,  à Paris, par l'importateur "ONKYO", pour honorer  les 20 meilleurs points de vente de la marque. C'était des moments intenses de découvertes et d'émotions. Ils ont côtoyé les plus grands noms de la Haute Fidélité Française ; Jean-Marie Reynaud, Esart, Ampliton, Pierre-Etienne-Léon, Cabasse, Elipson, Courtiol  etc...

La Haute Fidélité Française et MUSIQUE TUBE SERVICES.

Décembre 2016, l'ancien directeur commercial d'Ampliton contacta MTS pour demander à Philippe Blanco s'il voulait bien apporter son soutien technique au redémarrage de la marque, éteinte depuis plus d'une vingtaine d'années. Celui-ci accepta. Ampliton lui confia donc la mise au point de son TS40 pour qu'il puisse passer les tests du nouveau magazine de la haute fidélité "VUmètre". Le banc d'essai fut un succès.

Ampliton fit aussi appelle au savoir faire de MTS pour la mise au point de son futur préampli. MTS a donc recalculé les nouveaux étages de l'appareil, déjà partiellement construit. Le résultat ; Une grande dynamique, une scène musicale très vaste et une précision de timbres sur tout le spectre.

 

Magazine "VUmètre" N°10, Mars 2017.

Vous l'avez bien compris en lisant ces lignes, MTS est la quintessence de ses trois passions, la Musique, l'Electronique et les Tubes. Aujourd'hui, MTS répare des amplificateurs à tubes de scène, guitares, basses et claviers sans oublier les amplificateurs de salon et de JukeBox.

Dans tous ces domaines, MTS fabrique des appareils ayant un rendu d'exception et une qualité de fabrication qui vous apporteront le plaisir d'apprécier la couleur sonore du son « Tubes ».