Le réglage du bias, c'est trés simple !

Rien de plus facile que d'expliquer le réglage de bias à un guitariste !

 

Nous allons faire un comparatif avec une corde de guitare. Sur l'instrument, vous cassez une corde, cela arrive régulièrement... vous en enfilez une neuve en prenant soin de la tendre jusqu'à l'accord voulu.

Eh bien ! Nous y sommes ! Le bias c'est exactement la même chose ! On applique la haute tension que fournit l'alimentation de notre ampli (B+560V fig 1) sur le point milieu du transformateur de sortie. A ce moment, le courant va se diviser dans les deux branches primaires pour retourner à la masse par l'intermédiaire des deux groupes de tubes A et B. Et là, comme sur l'instrument, nous allons "tendre" le courant dans les tubes grâce à un circuit de polarisation que nous allons régler.

Votre ampli est en position de repos. Il débite, à travers les tubes un courant non négligeable (70% à 80% du courant maxi). Pas de musique sur l'appareil. Comme sur la guitare, quand la corde est tendue et que vous n'y touchez pas, il n'y a pas de son, vous êtes, vous aussi, en position de repos !

Mais voilà, vous commencez à jouer en tirant sur cette corde, elle se déforme et produit un son... Vous êtes dans le mode dynamique ! Le mode dynamique de votre ampli est simplement le fait de le faire travailler avec la musique. Quand la forme d'onde musicale arrive sur les grilles de commandes des tubes de puissance, elle va déformer ce courant déjà "tendu" pour faire fonctionner le transformateur de sortie en mode alternatif. Comme tout transformateur alimenté par son primaire, une tension voit le jour au secondaire, cette tension va alimenter vos haut-parleurs.

Complément d'infos : Le primaire de notre transformateur de sortie ne fonctionne que par les deux branches extrêmes qui correspondent aux groupes A et B. Le nombre de tubes de ces deux groupes seront multiples en fonction de la puissance de l'appareil. 2,4,6 ou 8 tubes, en général.

Le réglage de bias (courant de repos), dépend du type de tube utilisé, de sa puissance et de la valeur de sa tension d'anode, généralement comprise entre 300V et 600V. Il faut surveiller ces tensions aux appareils de mesures pendant le réglage du bias. Des précautions particulières de sécurité doivent être prises pour éviter tout danger d'électrocution.